×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Guides secrets

5 lieux absolument effroyables et terrifiants à ne JAMAIS visiter à Lyon !

Lyon Secret Lyon Secret

5 lieux absolument effroyables et terrifiants à ne JAMAIS visiter à Lyon !

Un lac lugubre sous Fourvière, le tunnel d’un ex-funiculaire réservé aux morts, une église abandonnée presque inaccessible ? Quoiqu’il en soit, que vous soyez fans d’urbex ou simplement curieux, ces lieux vous donneront la chair de poule et probablement de terribles cauchemars ! 

1. Un lac sous Fourvière ?

Bien qu’elle soit une simple rumeur, l’histoire d’un potentiel lac sous Fourvière a de quoi faire froid dans le dos. L’Histoire nous a déjà montré que de nombreuses galeries de drainage avaient été creusées sous la colline au temps des romains ; par ailleurs, de vraies citernes existent toujours sous l’ex-piste de ski de la Sarra.

Photo d’illustration (© Shutterstock).

Mais c’est en 1930, lors de l’éboulement de la colline, que la mairie de Lyon reçoit de nombreuses lettres attestant de l’existence d’un lac sous Fourvière. Une certaine Madame Richard, célèbre depuis, certifie même l’avoir traversé en bateau ! Vrai ou non, traverser un lac six pieds sous terre dans des galeries menaçant de s’effondrer, c’est pas franchement rassurant…

2. Le funiculaire de la mort

D’autres lignes de funiculaire comparables à celle de Saint-Jean/Fourvière ont existé à Lyon : de 1900 à la fin des années trente, la surnommée « ficelle des morts » (sous forme de funiculaire prolongé en tramway) embarquait cercueils et familles endeuillées depuis Saint-Paul jusqu’au cimetière de Loyasse (5è arrondissement). Si la plupart de ses souterrains et tunnels ont été rebouchés, d’autres y subsistent encore. La visite y est évidemment interdite, mais de toute façon, qui aurait envie d’y aller ?

Carte postale de l’époque. © Wikimedia Commons

3. L’Église abandonnée du Bon Pasteur

Cette église désacralisée et désaffectée depuis 2007 se situe dans les pentes de la Croix-Rousse. Devenue un véritable temple pour les amateurs d’urbex et les street-artistes, l’entrée originelle (si glauque qu’on ne vous défierait même pas d’y mettre le pied) se situe par une porte sans parvis à trois mètres de hauteur ! On ne saurait que trop vous conseiller de rester à l’écart de cet endroit ô combien lugubre…

Publicité

© Pierre Paqueton

4. L’ossuaire de la crypte des Brotteaux

Âmes sensibles s’abstenir : dans le sixième arrondissement de Lyon, à quelques mètres sous la terre, des centaines de crânes et ossements issus de l’époque de la Révolution Française sont entassés dans la crypte des Brotteaux, située sous la chapelle Sainte-Croix. Bien que des visites puissent se faire sur rendez-vous, on a absolument aucune envie d’y mettre un pied.

Photo d’illustration. © Unsplash

5. La Demeure du Chaos

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la terreur ne se faufile pas que dans des lieux clos et fermés : en témoigne la Demeure du Chaos (également appelée musée l’Organe) qui horrifie visiteurs et locaux à Saint-Romain-au-Mont-d’Or depuis 1999. Située à une dizaine de kilomètres au nord de Lyon, la Demeure du Chaos créée par l’artiste Thierry Ehrmann vous embarquera dans un tourbillon post-apocalyptique de situations catastrophiques, dystopiques et unique au monde.

© Abode of Chaos (via Wikimedia Commons)

Photo de couverture : Unsplash / Jules Sylvestre (Creative Commons).