×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Guides secrets

Les secrets de la Place Bellecour

Justin Ducol Justin Ducol

Les secrets de la Place Bellecour

Que l’on soit lyonnais-e ou touriste, on a tou-te-s un souvenir à partager sur la Place Bellecour. Point essentiel de Lyon (sa station de métro, la plus empruntée du réseau, est un passage quotidien pour bon nombre de lyonnais), sa disposition unique au coeur de la Presqu’île et à la quasi-confluence du Rhône et de la Saône en fait un lieu de rendez-vous privilégié pour les locaux. Mais la Place Bellecour abrite également de nombreux secrets méconnus de ses passants habituels. On vous en conte quelques uns ?

La plus grande place piétonne d’Europe

Elle n’est pas la plus grande place de France tout court, détrônée hélas par (entre autres) la place des Quinconces à Bordeaux et la place de la Concorde à Paris. En revanche, en refusant l’accès des véhicules motorisés, la Place Bellecour se classe aisément au sommet des plus grandes places piétonnes… d’Europe ! Avec une surface de 62 000 m2, la Place Bellecour est même plus grande que la place Rouge de Moscou !

On y trouve le Petit Prince et Antoine de Saint-Exupéry

Les fans du livre “Le Petit Prince” de Saint-Exupéry seront comblés en posant le pied sur la place Bellecour. À l’ouest de la place, une statue de l’auteur originel et du Petit Prince fait face aux passants. Cette statue, posée en 2000 dans le but de commémorer le centenaire de la naissance de l’aviateur et écrivain lyonnais, a donné un nouvel élan de poésie à la place Bellecour.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Lyon Secret (@lyon_secret) on

Le kilomètre zéro de Lyon

Tout comme le parvis de Notre-Dame à Paris, la place Puerta del Sol à Madrid ou encore Charing Cross à Londres, la ville de Lyon possède son kilomètre zéro en la place Bellecour. Comprenez ici que toutes les distances réalisées de par et pour la ville de Lyon sont calculées depuis cette place. Allez, on compte ses pas…

Publicité

Au départ, un “beau jardin”

Saviez-vous que l’on trouvait jadis sur la place Bellecour des terres agricoles ? L’archevêque en possession de ces terres au XIIème siècle les surnommait “bella curtis” (“beau jardin”). Dans son livre “Connaître son arrondissement”, l’écrivain Jean Pelletier explique qu’au XVIème siècle, cet ancien pâturage était appelé “Pré de Belle Court”. On comprend mieux à présent.  

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Lyon Secret (@lyon_secret) on

La place aurait pu abriter une gare

En 1845, avec l’expansion du chemin de fer et des transports, une partie du conseil municipal propose la création d’une immense gare ferroviaire sur la place Bellecour. Bien trop amoureux de leur place, les lyonnais montent au créneau et crient leur mécontentement face au projet. C’est le maire lui-même qui s’opposera à l’idée et choisira finalement Perrache comme emplacement pour la nouvelle gare.

Il y aurait tant d’autres choses à raconter sur la place Bellecour. Avez-vous des anecdotes à nous partager sur son histoire ? Faites-le sur Instagram en utilisant le hashtag #lyonsecret !