×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Restos et Bars Top Nouveautés

C’est confirmé : selon ce magazine américain, le tacos français est bien né à Lyon !

Justin Ducol Justin Ducol

C’est confirmé : selon ce magazine américain, le tacos français est bien né à Lyon !

Finie la guerre de l’origine du tacos français entre Grenoble et Lyon ! Depuis de nombreuses années, une véritable compétition opposait les deux villes dans le choix du lieu berceau du tacos ! Selon le très célèbre journal américain The New Yorker, c’est Vaulx-en-Velin qui l’emporte ! Bye bye la voisine iséroise…

Pour animer un débat entre lyonnais et grenoblois, rien ne valait mieux que de lancer sur la table le fameux sujet de l’origine du tacos. Depuis plusieurs décennies, les deux villes d’Auvergne-Rhône-Alpes se disputaient le statut de ville-mère de ce frère lointain du burrito mexicain enrichi en frites et composé d’une galette de blé fourrée à la viande et à la sauce fromagère, indissociable de la recette originelle. Et c’est bien cette dernière qui a mis la puce à l’oreille (ou l’eau à la bouche ?) du magazine américain : selon leur enquête, « l’origine exacte du tacos à la française […] verrait son apparition à l’orée du 21è siècle dans les snacks de la région Rhône-Alpes »*.

L’origine du tacos à Vaulx-en-Velin

Selon The New Yorker, bien que les restaurants de tacos en tant que tels aient été fondés par le grenoblois Patrick Pelonero avec O’Tacos en 2007, la recette originelle (notamment la sauce fromagère) fut cependant créée en 1993 par le restaurateur Salah Felfoul dans son snack Pizza Express situé auparavant à côté de l’ancien Lidl de la Grappinière, à Vaulx-en-Velin. Prends ça, Grenoble !

Publicité

*Traduit de l’anglais.

Photo de couverture : Shutterstock.