×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Nature & Bien-être Top Nouveautés

C’est nouveau : un Grand Carnaval de l’Eau va émerger à Lyon à l’été 2022 !

Justin Ducol Justin Ducol

C’est nouveau : un Grand Carnaval de l’Eau va émerger à Lyon à l’été 2022 !

L’idée nous a paru complètement insolite, et à la fois terriblement accrocheuse : bien que la toponymie « Grand Carnaval de l’Eau » soit de notre invention, il se murmure qu’une grande fête de l’eau accompagnée d’un carnaval serait en préparation pour l’été 2022 !

C’est en date du jeudi 25 mars dernier que le maire de Lyon Grégory Doucet révélait son souhait de vouloir célébrer l’eau (en plus des Lumières) et de mettre à l’honneur les fleuves lyonnais que sont la Saône et le Rhône lors d’une grande célébration (sera-t-elle annuelle ?) qui se tiendrait pour la première fois à l’été 2022 dans la capitale des Gaules. Une fête de l’eau qu’il souhaiterait « populaire » et « joyeuse », comme l’annonçait-il à la presse, pour « célébrer l’eau et lui redonner une importance et une valeur symbolique ». Et d’ajouter : « il m’importe que la transition écologique se fasse en s’appuyant […] sur ce que Lyon a comme atouts : la Saône et le Rhône en font partie. L’un de mes objectifs est de reconnecter les lyonnais à leurs cours d’eau. »

© Unsplash

À quoi pourrait ressembler ce Grand Carnaval de l’Eau ?

Pour l’instant, seuls la création d’un carnaval et le retour des joutes fluviales (un sport dont les festivités marquèrent la ville et s’étalèrent à Lyon du 16è au 20è siècle, quand même !) seraient officiellement au programme. En France, on ne dénombre actuellement que peu de festivals entièrement dédiés à l’eau. C’est le cas notamment à Sète, tout près de Montpellier, où les riverains fêtent traditionnellement la Saint-Louis chaque 23-28 août autour de joutes nautiques, défilés, bars éphémères et concerts. Ce prochain « Grand Carnaval de l’Eau » prendra-t-il la même forme à Lyon ? Affaire à suivre…

Publicité

Photo de couverture : la St-Louis à Sète en 2017 (© Shutterstock).