×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

8 choses bizarres qui n’existent qu’à Lyon

Justin Ducol Justin Ducol

8 choses bizarres qui n’existent qu’à Lyon

Vous ne vous êtes jamais demandé comment des plats, objets ou concepts qui nous paraissent tout à fait normaux à Lyon pourraient subitement avoir l’air hyyyyyper tordus aux yeux des visiteurs ? Que cela soit par leur nom, leur construction, leurs idées ou leurs mots, voici 8 choses (un peu) bizarres qui n’existent qu’à Lyon !

1. La cervelle de canut

Le canut, c’est cet ancien ouvrier tisserand du XIXè siècle à Lyon. La cervelle, bah… c’est la cervelle. Mais la « cervelle de canut », ça ne vous paraît pas bizarre ? Goût et apparence mis à part (après tout, ce n’est que du fromage), peut-on s’asseoir un instant et reconnaître que le nom « cervelle de canut » sonne tout sauf appréciable ?!

D’ailleurs, on vous partage même la recette ici.

© Shutterstock

2. Se donner rendez-vous sous la queue du cheval

Dites à un touriste que vous lui donnez rendez-vous sous la queue du cheval et il y a de fortes chances que vous le retrouviez sur une exploitation équestre au fin fond de la pampa. Sérieusement, entre la magnifique place des Terreaux, la très visible tour Crayon et le bien placé Hôtel-Dieu, pourquoi avoir choisi la statue de la place Bellecour ?!

Quitte à voir Bellecour, autant en apprendre tous les secrets ici.

© Shutterstock

3. Les traboules

OK, les traboules, c’est très joli, c’est plein de charme et c’est unique à Lyon. Mais vous ne trouvez pas leur concept quelque peu… étrange ?! Pourquoi avoir créé de multiples passages secrets si, en tout bien tout honneur, l’on a rien à cacher ?! Certaines d’entre elles ont même des formes très peu accueillantes et, avouons-le, bizarres, ouais.

On plaisante. Vous savez très bien qu’on adore les traboules. On a même fait le bilan des meilleures ici.

© Shutterstock

4. Les arêtes de poisson

Serpentant dans les sous-sols de Lyon, les arêtes de poisson sont de mystérieuses galeries souterraines s’étalant dans les pentes de la Croix-Rousse, entre le Rhône et la rue Magneval. Secrètes, inaccessibles et non-aménagées, elles sont si bizarres qu’on ne sait ni à quelle date exacte elles ont été construites, ni quelle était leur utilité exacte…

À en juger par ce classement des lieux lyonnais les plus terrifiants, il n’y a pas que les arêtes qui font flipper…

© Grégory Kerouac, Wikimedia Commons

5. La boule lyonnaise

N’allez pas dire à un habitant de Lyon que la boule lyonnaise est semblable à la pétanque : vous pourriez bien vous prendre un cochonnet en pleine face ! Mais là où la Lyonnaise devient carrément bizarre, c’est dans ses règles : on est autorisés à courir sur 7,50m avant de lancer la boule ! Un peu bizarre et surtout très dangereux, non ?

Publicité

Risqué ou pas, voici tous les lieux où vous essayer à la boule lyonnaise à Lyon.

© Pixabay

6. Nos expressions cheloues

« Quel ganais ce pélo ! Il m’a chabé puis m’a pris ma gâche ! » : si, comme ce routier à qui l’on a volé la place de parking, vous pensez que le parler lyonnais sonne carrément bizarre, vous avez raison ! Et pour ça qu’on l’aime, cet argot si cher à notre ville ! Ceci dit, on peut aussi comprendre qu’à l’oreille d’un visiteur, nos expressions bien cheloues puissent paraître… étranges…

D’ailleurs, si vous voulez vous perfectionner en bonnes petites paroles invectives à la lyonnaise

© Shutterstock

7. Faire la bise deux fois

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi on faisait la bise deux fois (et seulement deux fois) à Lyon ? Chez Lyon Secret, on s’est rendus compte que la règle changeait à peine à quelques kilomètres au sud, dès le passage de la frontière avec nos départements voisins que sont la Drôme et l’Ardèche. Quand on aime, on ne compte pas, alors pourquoi faire deux bises au lieu de trois ?!

Si vous êtes introverti et que vous n’aimez pas faire la bise aux gens, voici 10 îles privées où s’isoler (on plaisante).

Sinon dire bonjour comme ça, c’est bien aussi.

8. Le métro en crémaillère

Selon certaines sources, la ligne C du métro lyonnais serait la seule ligne de métro en crémaillère du monde ! Assez pour en faire quelque chose de totalement bizarre. Par crémaillère, comprenez une rampe à 17,5% de pente échelonnée en dents de scie (c’est grossièrement résumé, on l’avoue). Elle se situe entre les stations Croix-Paquet et Croix-Rousse.

Le saviez-vous : bien avant le réseau TCL qu’on connaît aujourd’hui, Lyon possédait jusqu’à 35 lignes de tramway !

© Matthieu Riegler, CC-by, Wikimedia Commons
À lire sur Lyon Secret :

Histoire : découvrez le plan du Lyon antique, environ 100 ans après J.-C. !

Culture Guides secrets Top Nouveautés